Tout a commencé par un baiser

18 mars 2018

Sprechen Sie Deutsch ?

Tout est allé très vite. Mais la famille va s'agrandir. 

Encore une fille.

En février, nous avons contacté une association, CEI, pour éventuellement accueillir un lycéen étranger l'an prochain.

Il y a 10 jours, un bénévole de l'association vient nous rencontrer, et voir notre maison. Il nous explique le fonctionnement de l'accueil.
Deux jours après, nous recevons 4 dossiers de demoiselles allemandes souhaitant un accueil pour l'an prochain.
Le lendemain, nous faisons notre choix.
24 h après, notre choix est validé par l'assotiation.
Et ce mercredi, je recois un  mail de Clara, notre future Lycéenne. Très heureuse .

C'était très étrange d'étudier les dossiers, avec l'impression de choisir une grande soeur, sur catalogue. Mais il est tellement important que les 10 mois se passent le mieux possible...

Nous avions également à écrire une lettre à notre future accueillie, pour lui présenter notre famille. J'ai proposé aux filles d'écrire chacune une trame de courrier, que je synthétiserai. Chacune s'est collée à la rédaction avec grand plaisir.

Voici la lettre de Lison, sa première expression écrite.

 

lettre lison

 

Je ne publie pas celle de Malou, qui détaillait un peu trop le caractère de ses soeurs, ni celle de Romane, très laconique.

 

Clara arrivera chez nous le 31 août. Ca risque d'êter long, Romane nous dit quinze fois par jour "Vivement le 31 août"...

Posté par lylloo à 22:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 février 2018

Malou !!!!!!

Ca fait deux jours, deux jours déjà, que Malou est partie en classe de neige. Avec sa maitresse et ses 17 copains de CM2.
Partie pour 5 jours de ski de fond, snowtubing, balades nocturnes en raquettes, visite d'une ferme laitière et de la fruitière où le lait est transformé en comté... Une super semaine.

Mais à la maison, c'est triste. (Moi, je note que c'est surtout calme, et pourtant, ce n'est pas Malou la plus bruyante).

Lison m'a avouée avoir pleuré en classe, lundi aprèm, car sa soeur lui manquait.

Les deux mini-gazelles dorment dans le lit de la grande gazelle, histoire d'avoir un peu son odeur...

Et hier soir, elles lui ont écrit des petits messages.

 

Scan

 

Malou, reviens !!

 

Tes soeurs dépriment...

Posté par lylloo à 15:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 janvier 2018

Les filles papotent

Pas de jalouses, chacune a droit à sa séquence.

 

 

2017 12 audition sombernon (11)

Jeudi dernier, Malou est allée passer la journée dans son futur collège. (et hop, une page va se tourner...). Son copain Jules lui avait parlé du self-service, avec le plateau qui descend tout seul quand la carte de cantine a été scannée.

En rentrant à la maison, elle tombe sur son père, qui lui demande si c'était bien de manger au self-service.

Dix minutes plus tard, Romane rentre de l'école et demande à sa soeur si elle a pu manger des frites.

Cinq minutes plus tard, je rentre et demande à notre grande si c'était chouette de manger à la cantine.

Une heure plus tard, Sophie vient fermer les poules et croise Malou. Qu'est ce qu'elle lui demande ? Si le self lui a plu.

Voilà !!! Tous ceux qui connaissent Malou savent ce qui compte le plus dans la vie.

  **********

 

IMG_2733

Romane, à l'automne: "J'ai pas envie d'avoir 10 ans.

Quand on commence les âges à deux chiffres, après, ça ne s'arrête plus."

 

 

 

 

 

 

 

   

 **********

 

2017 07 bretagne cousins (195)

 

Il y a quelques mois, François débarasse la soupière de table, et en passant, cogne la tête de Lison. Gros chagrin. Gros pleurs.

Histoire de détendre l'atmosphère, je commence à raconter aux filles quelques unes de mes multiples maladresses. Ma première entorse, mon bras cassé, le plat a gratin renversé sur la table, Malou portée dans mes bras et cognée en passant trop près d'un arbre.

Avant d'être maman, j'étais très très MALADROITE. Ce n'est pas pour rien, si aux Scouts, on m'avait surnommé "Catastrophe". 

Atmosphère détendue, pari gagné, on a bien ri.

Et le lendemain matin,
Lison :  "Tu te rappelles, hier soir, quand tu nous racontais quand tu allais de tous les cotés?"

Moi : "????"

Lison : "Mais si, quand tu allais mal à droite !"

Posté par lylloo à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2017

Aïe Aïe Aïe

IMG_0791En juin, Lison nous a annoncé avoir trouvé son instrument. Nous lui avions laissé le choix entre violon, piano, et guitare, tous faisables à Lantenay.

Elle a opté pour la trompette.
Son argument étant : "je veux vous CASSER les oreilles".

Comme il me semblait important que ce soit elle qui choisisse, je me suis mise en quête d'un professeur de trompette. Mais pas facile. Il n'y en a pas dans l'école de musique de Malou.
Après avoir enquêté tout l'été, il n'y en a pas non plus dans les environs de Lantenay (cours à domicile).
Et aller à Dijon, pour une demi-heure de cour? Trop chronophage.

A la rentrée, nous avons donc annoncé à Lison, que soit elle changeait d'instrument, soit elle attendait l'an prochain.

Elle a sans doute eu une révélation ? Confirmée par un spectacle vu mi-septembre, avec une violoniste qui jouait merveilleusement bien (elle...). Elle en a rêvé une nuit.

 

Et puis, nous lui avons dit que pour casser les oreilles, le violon, c'était sûrement mieux que la trompette.

Et hop, nous avons contacté notre copine, Odile (avec qui François a fait et refera les 100 km d'OXFAM; et qui a même sa page wikipédia : odile Edouard)

Elle a proposé à Lison de venir essayer le violon mercredi dernier; ce fut fait, et Lison repartait avec son instrument, fière comme pas possible. Elle en a joué mercredi soir, jeudi matin, jeudi midi, jeudi soir, vendredi matin... Je continue ? Elle est rentrée de l'école vendredi soir, espérant filer à son cours; la déception quand je lui ai rappelé qu'il fallait attendre mercredi.

Je ne vous cacherai pas que ça commencait à devenir tendu à la maison. Je regarde ma Lison avec les yeux de l'amour, mais je n'ai pas l'équivalent en oreilles. Et ses soeurs non plus. Estimez vous heureux, je ne vous mets que des photos. 

Ceci dit, en une semaine, son son a bien progressé; c'est nettement moins crincrin. (là, c'est la maman d'amour qui positive).

Voilà une nouvelle aventure qui commence pour Lison. (et pour nous...)

 

LISON, on t'aime avec ton violon !

 

IMG_0783

Posté par lylloo à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2017

Et une rentrée de plus

2017 09 rentrée des classes (1)

 

Et une rentrée de plus.

Lison en CP, Romane en CE2 et Malou en CM2. Et moi, toujours en Petite Section / Moyenne Section. Mais avec deux nouvelles maîtresses à mi-temps.

Le bonheur d'aller bosser à pied, en habitant la campagne...

Aucune appréhension, départ en bus pour les trois poulettes. Contentes de retrouver les copines. 

Notre groupement scolaire n'est pas simple, avec les deux classes de maternelle à Lantenay, Les CP et CE2/CM1 à Pasques,  et les CE1/CE2 et CM1/CM2 à Ancey.

Cela fait des car de ramassage dans tous les sens, avec la peur de l'élève mis dans le mauvais bus, pour mes petits maternelles... Les locaux ne sont pas vraiment modernes, Romane voit sa classe séparée sur les deux villages. Mais il y a un avantage à cela, c'est que Lison, Romane et moi sommes dans des classes à 21. Des conditions idéales pour les enseignants, et donc, les élèves.

Vive l'école !!!!

 

 

2017 09 rentrée des classes (2)

2017 09 rentrée des classes (3)   2017 09 rentrée des classes (5)

2017 09 rentrée des classes (8)

 

Posté par lylloo à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2017

2017

bonne année 2017 copie

 

Il était temps !!!

Ceux qui l'ont reçu par la poste n'ont pas pu voir tous les détails. 
Pourquoi les bougies ? C'était pour ajouter de la lumière, mais ça donne un coté mystique, non voulu...

Ensuite, chacun avait quelque chose qu'il aime bien dans sa main : une fleur pour Lison, une poterie de et pour Romane, le jeu Esquissé pour Malou, une couronne des rois pour François (il a toujours 4 chances sur 4 d'être le roi...). Et pour moi ? 4 mois sont passés, et je ne sais plus...

Il y a deux semaines, nous avons eu un retour de carte de voeux par la poste. Mauvais numéro de rue. Et plus de trois mois à errer dans une fourgonette jaune...
Ainsi, Karine et Christophe, vous voyez ce à quoi vous avez échapé sur votre frigo !

Posté par lylloo à 01:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 mars 2017

Et voilà, fini les vacances...

Demain, retour à une vie normale, après deux belles semaines.

Petite discussion politique du soir, avec les filles, qui se termine par ce dialogue (Frrançois est au travail, donc il n'a pas assisté à cela):

Romane : Toi, tu préfères Marine le Pen ou le Président des Etats unis ?

Moi : Ni l'un ni l'autre.

R : Alors, s'ils se mariaient, ce serait la catastrophe ?

Moi : Trump, il n'a que des belles femmes.

R : Pourquoi ?

Moi : Parce qu'il est riche. Quand on est riche, il y a plein de gens qui veulent se marier avec toi, alors il en a choisi une belle.

R : Alors toi, t'étais riche  ?

 

Sinon, Romane est revenue de colo, hier soir. Avec une patate de folie. Elle s'est régalée, a adoré ses copines, le ski, et les activités, et les anims aussi. Et elle est tellement contente d'être rentrée pour nous raconter tout ça. Nous avions des nouvelles quotidiennes sur un site internet. Heureusement, car elle nous a écrit une lettre que finalement, elle n'a pas voulu envoyer. J'ai retrouvé la lettre dans la valise. C'est peut être pas mal qu'elle ne l'ai pas postée, car, avec son humour pourri, elle nous écrivait qu'elle n'avait pas de copains. La chipie...

depart colo roberta lettre romane

Lison, de son coté, est partie 5 jours à la neige. Ce n'est que sa deuxième colo, et l'an dernier, elle était avec Romane. Cette année, elle ne voulait pas partir sans soeurs. Il a fallut négocier pour qu'elle dise OUI une fois, et que j'envoie le dossier avant qu'elle change d'avis. Ce qui n'a pas loupé. 3 jours avant le départ, en remplissant la valise, le désir de partir en colo est revenu. Trop bien le masque de ski, les combis...
Résultat : elle a aimé, s'est fait des copines, mais ne veux pas repartir. 

Elle a pu faire du ski de fond, des raquettes, du chien de traineaux, des veillées, une boum, et plein de jeux.

  capture12 Capture20 Capture04

Une combinaison jaune, pour repérér sur les photos, c'est carrément pratique. 

 

Et Malou : Elle avait le choix entre faire la même colo que Romane, ou faire 3 jours de stage d'orchestre. Elle a choisi la seconde proposition, pour son originalité. Avec dix autres musiciens, et 2 professionnels, elle va participer à un ciné-concert, le 1er avril. La bande son d'un film (3 courts-metrages) sera jouée en direct. Forcément, il fallait au moins 3 jours pour s'entraîner, faire chauffer l'archet, et surtout s'amuser avec les copains.
Elle a été totallement enchantée par ces journées, autant que ses deux copains avec qui nous co-voiturions. Quand on apprend un instrument, avoir des occasions de jouer en groupe, c'est le bonheur.

2016 12 audition violoncelle (2)

François a passé deux jours avec un copain spécialiste en mécanique tracteur, et le Massey-Ferguson s'est refait une petite beauté, niveau moteur, klaxon etc... Bon. Pas de photo.

 

Je suis toujours fan de faire des activités manuelles avec les filles, car elles adorent et en redemandent sans cesse. Ces vacances, nous nous sommes lancées dans l'habillage de cuillères en fimo. Pas facile, car la fimo, pour être jolie, demande un travail minutieux. Mais, je les ai légèrement aidées (enfin pas toutes, Romane voulant tout faire de A à Z). Et nous sommes très fières du résultat.

cuillères lison cuillères malou

cuillères romane cuillères maman

Je ne vous dit pas leur bonheur lors de la prise de photos pour le blog. 

 

Posté par lylloo à 22:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 décembre 2016

Et la mère

2016-10-30 Au gîte la Gibernie (19)

Lors du blabla sur Lison, je vous disais qu'une ATSEM était partie en retraite dans son école. 
Changement de travail pour moi, me voilà ATSEM en Petite/Moyenne section. Cela faisait 4 ans que j'était A.V.S (Auxiliaire de Vie Scolaire) = j'accompagnais des enfants en "situation de Handicap" dans leur scolarité. C'est un métier qui m'a beaucoup plu lorsque je travaillais avec des enseignants interessés par le handicap, et qui me faisaient confiance. Dans le cas contraire, travailler avec un instit qui préfèrerai ne pas avoir l'enfant dans sa classe et qui vérifie tout ce que je fais, c'était dur. J'ai connu pour la première fois de ma vie, la boule au ventre du dimanche soir, avant d'attaquer la semaine. Mais j'ai aussi fait de belles rencontres dans l'école de Mâlain, et c'est le coeur lourd que je quitte cet établissement (une larme !!). Si tout se passe correctement, j'attaque mon nouveau boulot, à Lantenay, le 3 janvier. Habiter à la campagne et aller au taf à pied, c'est le pied !
La veille de mon entretien d'embauche, je commençais à en avoir vraiment assez de mes cheveux longs; j'ai demandé à Malou de m'aider et de me couper 25 centimètres. Pour tenter de faire un dégradé, j'ai penché ma tête en arrière. Et couic.
Le matin de l'entretien, j'ai bien fait rire les collègues en leur montrant ma belle coupe. Je ne prenais pas trop de risque, en ce moment, j'ai toujours un foulard ou une écharme autour du cou, ça cache la misère, en attendant qu'une coiffeuse vienne à la maison rectifier le tir.

Sinon coté couture, ça turbine. Avec une instit de Mâlain, nous avons fait, cet été, une présentation de nos créations, dans un jardin d'amis de Lantenay. Et portées, nous avons enchainé deux marchés de Noël dans notre campagne Bourguignone, avec plus ou moins de succès. J'avais préparé du stock, pendant 4 mois. Maintenant, va falloir écouler tout ça. 

2016 07 concert jardin guillet bechux (1)


J'ai toujours mes 3 plus grandes fans. Après les robes de princesse, elles offrent des trousses double-fermeture à tous les anniversaires, et ont leur succès. Régulièrement et à tour de rôle, elles s'inquiètent de savoir si je serai trop vieille pour faire de la couture quand elles seront mamans, et aimeraient bien commencer à m'acheter des bavoirs et autre accessoires, dès maintenant, pour leur future progéniture.
Vive le "Made in Lantenay".

 

DSC_0334

Posté par lylloo à 18:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 décembre 2016

Louloudouce

 

IMG_3651

Voilà la plus grande. 

Malou, CM1, prend le même bus scolaire que Romane, pour aller à Ancey. Et franchement, l'école d'Ancey, c'est le paradis de la récréation. Je ne sais pas s'il existe encore beaucoup de cours de récréations aussi libres. Et je crois que l'inspecteur d'académie n'est pas vraiment fan de la place de village sans clôture.
En fonction de la météo, les maitresses alternent avec le clos (à gauche) et la place du pâquier, derrière le lavoir (à droite). Des gamins élevés en plein air. 

 

Elle vit sa vie d'enfant de la campagne heureuse; est libre pour aller voir ses copains/copines dans le village, toute seule. 
Et grande nouvelle, après deux ans (au moins) de galères et d'angoisses au coucher, tout ça, c'est fini. Malou  sait dormir sans ses soeurs, tout en trouvant le 
sommeil rapidement. youhou !!
Il y a un point négatif: désormais, elle a régulièrement des insomnies de plusieurs heures, la nuit.
Mais heureusement, et étonnement, elle n'est pas un brin fatiguée la journée. Elle reste un beau mélange de douceur et d'énergie. Même si le coté "ado" commence à se faire sentir...

 

 

 Le-Clos-espace-vert_lightbox  Vue-sur-le-Paquier-et-les-auges_lightbox

 

IMG_4807

Malou entame sa troisième année de violoncelle; et a attaqué, en septembre, l'orchestre, à l'école de musique de Sombernon. Ca doit être bien, au vu des petites jupes et ballerines qu'elle met pour y aller. Une semaine sur trois, quand je récupère Malou et ses deux copains, je replonge dans l'ambiance d'école de musique que j'ai connu à Aubagne; ça me fait plaisir de la voir vivre la musique sans angoisse et sans compétition. 
Elle s'attèle à son violoncelle avec grand plaisir chaque jour. C'est bon !

 

 

 

 

 

La musique, c'est bien, mais le sport, c'est mieux. Malou nous a tanné tout

IMG_3815

l'été pour faire du foot. L'ambiance des matchs, chaque week end, ne nous enchantait pas vraiment. Nous avons essayé de l'aiguiller vers l'athlétisme, ou le hip hop, mais devant tant de détermination, nous avons cédé. Et maintenant, nous pouvons le dire, sans regrets.

Elle va aux entrainements avec tellement de plaisir, et en revient si heureuse, que ça vallait le coup de l'écouter.
Et pour les matchs, qui ont lieu les samedis matin, elle ne peut pas y assister, car violoncelle, Formation Musicale et orchestre. Mais c'était dans le deal de départ, et n'est donc pas déçue.

 

 

 

 

 

2016 10 zelissandre (200)   2016-07-18 bois des lutins (55)

 

IMG_4386

 

Posté par lylloo à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2016

Lolotine

2016-10-26 Sagrada fam Nikon (142)Lolotine, c'est le surnom de celle qui pétille bruyament dans la vie.

Romane est en CE1, dans le village d'Ancey. Elle a attaqué la flûte traversière cette année, parce que son parrain en jouait. Une bonne raison, n'est ce pas, Sylvain ? Et l'avantage de la flûte, c'est qu'il y a une prof à Lantenay, donc elle y va toute seule. Trop trop facile les activités extra-scolaires. En plus, c'est quand même moins encombrant qu'un violoncelle. Nous souhaitions que les filles choisissent leurs instruments. Mais, il y a deux ans, Romane avait craqué pour la contrebasse, suite à une représentation de "Pierre et le Loup". Nous étions allé parlé au musicien, qui nous avait vanté les qualités de cet instrument, mais pas assez pour moi. Donc, j'ai cru être fine, en aiguillant Romane sur autre chose, lui expliquant que la plupart des contrebassistes s'y étaient mis adulte, qu'elle pouvait commencer la musique avec un autre instrument. Il y a peu de temps,  elle m'a expliqué qu'elle avait toujours su que je ne voulais pas qu'elle fasse de contrebasse. Ensuite, elle était passé par des envies de guitare, puis la flûte s'est imposé. Maintenant, il ne lui reste plus qu'à trouver l'envie d'en faire entre chaque cours...

Question sport, elle continue le judo, à fond, toujours aussi fan. Elle vise toujours la ceinture JAUNE. Ca devrait se faire dans l'année. Hé hé ! Pour l'instant, elle n'est pas encore capable de mettre son père par terre, mais question abdos, elle est assez impressionnante. 

 

 

2016 10 zelissandre (37)Elle prend soin de sa bande de copains-copines, enchaîne les anniversaires un peu trop vite à mon goût, on ne va pas pouvoir tous les inviter en avril. Mais je crois que tous ses copains sont nés entre septembre et décembre. Ca devrait se tasser.

La vie pétille fort avec Romane, mais pas trop tôt quand même. Le matin, elle a besoin de temps pour émerger, n'aime pas être pressée et préfère être réveillée plus tôt. Comme beaucoup de parents, nous avons essayé de lui laisser plus de temps pour se préparer, mais au final, les dix dernières minutes avant l'heure du départ pour son bus sont toujours les mêmes : ça crie dans tous les sens, avec Malou qui trépigne, puiqu'elle est prête depuis une demi-heure.

Donc, ne pas trop en demander à Romane le matin.
2016 09 concert Elise Benjamin (122)Mais une fois le cerveau désembué, la miss se révèle d'une énorme serviabilité. Je viens de regarder sur internet, ce mot existe, et il lui colle parfaitement. Déjà, elle aime rendre service. Mais en plus, elle n'a pas peur du noir et des araignées (pratique pour aller chercher les patates dans la cave), des lieux inconnus (pratique pour retourner chercher des réhausseurs dans l'entrée du cinéma), du froid (pratique pour aller cueillir une branche de romarin dans le jardin pour le gigôt d'agneau)... Enfin, je pourrai vous trouver des tas d'exemples. Un vrai pillier, cette Romane. Certes, elle contient un peu trop d'énergie. Mais on s'y fait.

Elle a une imagination qui travaille fort. Elle met en scène ses soeurs pour nous présenter des spectacles d'une qualité doutable, mais c'est tellement tendre.  Lison se colle au graphisme des tickets, et Romane gère la mise en scène.

 

La miss a eu les cheveux coupés pendant les vacances de la Toussaint. (Pour la petite anecdote, j'ai trouvé un coiffeur pas trop cher, en ville, et j'ai observé la délicatesse avec laquelle Romane était prise en charge. Car j'envisageais aussi de me faire couper les cheveux. Et finalement, Brutus, la coiffeuse, ne m'a pas tenté. Du coup, je suis repartie avc mes cheveux trop longs. 
J'avais déjà fait ça il y a un an; j'avais emmené les deux grandes chez une nouvelle dentiste qui s'installait dans le bled voisin. Elle a été d'une grande douceur; du coup, je l'ai validé pour moi. Elle avait même proposé à Lison, aux anges, un petit voyage dans le fauteuil magique qui monte tout seul. C'est beau d'être enfant; je ne connais pas beaucoup d'adultes qui rêvent de faire un tour de fauteuil dentaire.
Concernant mes cheveux, vous aurez la suite dans un prochain message. Suspense....

IMG_4393   IMG_4402   IMG_2408

   

Et quand même, une photo de Romane, avec son nouveau look à 1 €. (Je ne vous dis pas les soirée passées où François et moi avons pesté contre le prix des montures, ce petit machin en plastique...)

IMG_4590

Posté par lylloo à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2016

Lilibulle

DSC_0007

Allez, des p'tites nouvelles de la dernière. 

Lison est en grande section, à Lantenay. Elle commence à se tourner vers les autres, et n'est plus centrée que sur Eva, Eva et Eva, sa meilleure copine. Ca c'est une bonne nouvelle, car c'était vraiment fusionnel, il fallait même se battre contre les bisous sur la bouche, car, soit disant, elles étaient amoureuses.

Elle aime être en vacances, adore être à l'école, faire des "travails". Nous avons droit, tous les midis, au récit détaillé des exercices faits dans la matinée. Ses soeurs ont sauté sur l'occasion pour jouer à la maîtresse, et lui inventent des coloriages magiques, des exercices de lecture, d'ecriture, de discrimination visuelle (en gros, trouver l'intrus). C'est assez studieux à la maison. Mais uniquement quand elles jouent à l'école. Et encore, les mots que Lison sait écrire lui seront très utiles dans ses futures rédactions (cf photo de droite...). Sinon, c'est aussi cris, bazard, hurlements, disputes, pleurs, rires bruyants... et parents qui hurlent.

DSC_0003

Lison a perdu ses deux premières dents cet été. Et quelle fierté. Elle a adopté le sourire coincé qui montre bien le trou dans la bouche. Pas très joli, mais permet de rendre jalouses quelques copines !

Lison est une fille, qui adore être maquillée, joue beaucoup autour de ses petits poneys, rêve devant les catalogues de vêtement. Elle adore entourer tout ce qu'elle aimerait acheter; il lui arrive même de cocher des vêtements dans les pages adultes, sachant que ce sera trop grand. Mais c'est trop beau !!! Le plus souvent, elle craque sur les bottes (caoutchouc ou cuir), les jupes et t-shirts avec du orange ou des paillettes. C'est girly.
Et paradoxalement, c'est celle qui préfère aller bricoler avec son papa. 

Pendant les vacances de Toussaint, elle a eu l'occasion de faire son premier stage de natation, avec super-cousine-Marisol. On la sent particulièrement détendue, sur son plongeoir, essayant de se faire oublier par le maitre-nageur. Mais quand il faut faire les fofolles dans les vestiaires, là, il y a du monde !

IMG_3921 IMG_3909

 

Cette année, elle a attaqué la Capoeira. Un art martial sans contact, avec chants en portugais et percussions; c'est chouette, ca lui plait, et c'est pas loin. (Donc ça plait beaucoup à ses parents !)

 

 

IMG_4818    IMG_4395     DSC_0232

 

L'ATSEM de l'école de Lison partant à la retraite cette semaine, les enfants ont été mis à contribution pour lui faire chacun un dessin. Lison a eu du mal, déjà parce dessiner qu'une femme avec les cheveux courts, c'était une première pour elle.
L'autre souci fut la confusion entre "retraite" et "maison de retraite".
Donc son premier dessin a été recalé par la maitresse qui collectait.

dessin1

Elle en a fait un autre, plus gai, et surtout sans fauteuil roulant...

dessin 2

Ajout du papa :  Lison préfère aller à l'école avec son papa. Parce que nous faisons le trajet en brouette à fleurs.
Lison sort la brouette du garage et la remonte jusque chez Jacqueline, pour rallonger le trajet. Ensuite, elle grimpe dedans, quelquefois avec le petit voisin Basile. Ensuite, nous dévallons la rue Roulotte à fond, en zig zag, en sautant sur tous les trous et trottoirs du parcours. Ca amuse beacoup Lison et les passants, et ainsi, Lison commence sa journée avec un joli sourire.
 

 

IMG_2315

Posté par lylloo à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2016

Jour 9 - 29 août 2016

Et voilà, dernier jour de pédalage. 47 km nous attendent. 

De Bazolles à Cercy-la-Tour, à coté de Nevers. Enfin une journée nuageuse.

Le canal est agrémenté d'oeuvres d'artistes. C'est chaque fois l'occasion, pour les filles, de poser pou des photo.

Nous doublons une jolie roulotte tirée par deux gros chevaux, avec ses deux petits vieux, qui rentrent chez eux, après 3 ans de voyage et 5 000 km jusqu'en Roumanie. Le canal est vraiment un endroit paisible.

Après le pique nique, seuls François, Malou et moi pédaleront jusqu'à la gare de Cercy, pour prendre le train jusqu'à Dijon, puis Lantenay. Le reste de la troupe rentre en voiture. 

Petit bilan de ces vacances :

Malou aura le record de kilomètres, avec les 420 km du parcours complet.

Romane a fait environ 300 km.

Lison, sur son vélo-suiveur, pédalait de bon coeur.

Pas une fille n'a râlé, parce que fatiguée ou marre de faire du vélo. De ce coté là, elles ont été exceptionnelles. 
Par contre, quand les journées étaient finies, nous étions bien claqués, mais elles, JAMAIS. La capacité qu'un enfant a pour recharger ses batteries est impressionnante.

La bière fraiche de l'arrivée à l'étape, c'est le bonheur.

Le GROS conseil que nous donnerions à ceux interessés par des vacances semblables : mettre des selles de vélo confortables. Ca change beaucoup de choses.

Nous avons passés de très très bonnes vacances, sans pression, et au vert. Les filles sont partantes pour remettre ça dans deux ans, avec bagages sur les vélos. Dans un autre coin de France.

 

www

 

  

www

 

Posté par lylloo à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2016

Jour 8 - 28 août 2016

Avant dernière journée.

49 km, entre le camping de Brèves, et Bazolles.

C'est l'occasion de voir beaucoup de ponts-mobiles, et d'en faire fonctionner un.

Nous nous offrons un petit resto le midi, à Corbigny, en nous disant que, tant pis, le pique-nique sera pour le soir.

Dans l'après-midi,  nous remontons une échelle d'écluse, soit 16 écluses en 8 km. 
Depuis le début du périple, Lison tient compagnie, avec ses ronflements, à la personne qui conduit la voiture l'après-midi. Ca lui permet de se reposer, de dormir 1 h 30, et de compléter ses nuits de 11 h.
Aujourd'hui, Romane a décidé de tester le vélo-suiveur. Et c'est moi qui la trimbale. 
Sur le principe, on pourrait se dire que ce sera facile, car elle en a dans les gambettes.
Mais rapidement, le volume sonore et le débit de paroles pompent toute mon énergie. Finalement, quand elle est concentrée sur son guidon, c'est bien aussi...

La fin d'après-midi nous apporte la seule pluie du séjour (15 minutes).

Nous arrivons en k-way et boueux, dans notre chambre d'hôtes, un peu gênés. Ce fut le PIRE hébergement du séjour.
Premièrement, nous sommes accueillis par un couple très bizarre. La dame nous informe, de manière abrupte, que les draps ne sont pas repassés, et que quelqu'un a déjà porté plainte. En fait, les draps n'étaients juste pas lavés des ancients occupants des lits. La suite ?

- La poussière sous les lits et sur les meubles,
- La trace des anciens occupants dans les salles de bain, sous différentes formes,
- Les araignées dans tous les coins, et surtout celle à coté de la cuvette des toilettes, qui faisait peur aux filles,
- Le pain du petit déjeuner, pas vraiment frais,
- Le beurre qui l'accompagnait, un peu jaune fluo sur certains cotés...
- Le chien qui nous lèche pendant le petit-dej.

Et cette ambiance pesante.
Pour la soirée, heureusement que nous n'avions pas pris la table d'hôtes, et que notre petit pique nique nous attendait.
Que nous étions bien, face au soleil couchant, sur une plage de l'étang de Baye. 

La dernière soirée s'est terminée par une partie de DIXIT, bien entendu !

Et le petit bonus : chaque écluse a un nom. Et nous sommes passés devant l'"écluse de LAPORTE". La classe !

www

www

 

 

Posté par lylloo à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2016

Jour 7 - 27 août 2016

Petite étape : 25 km, entre Crain et Brèves.

L'occasion de faire une bonne pause à Clamecy, pour le pique-nique. 

Un peu d'histoire: Clamecy est connue pour son ancienne activité de flottage du bois. De tout le Morvan, les bûcherons envoyaient leurs bûches, en vrac, par les rivières. Au niveau de Clamecy, les bûches étaient assemblées en grands radeaux, sur lesquels embarquaient deux hommes. Ces "embarcations" descendaient l'Yonne, puis la Seine, jusqu'à Paris, où le bois était vendu pour chauffer les habitations.

Nous avons visité l'écomusée du flottage du bois. La chaleur étant accablante, nous étions un peu tous amorphes, mais c'était tout de même très interesssant, et très compréhensible, grâce à toutes les maquettes.

Pour la nuit, nous avons réservé deux tentes marabout, dans un camping. Bonne baignade pour les filles dans la rivière locale, puis petit gueuleton, cuisiné sur les plaques électriques de la tente.

La nuit sera fraîche, très fraîche, car nous avions oublié de réserver des couvertures, et nos draps étaient trop légers.
Et voilà, pour une fois que nous n'avions pas trop chaud pour dormir... Nous nous sommes gelés !

 

www

Posté par lylloo à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2016

Jour 6 - 26 août 2016

Sixième étape. Qui débute par un méga petit déjeuner dans notre Domaine.

L'heure de la séparation est là. Papi et Mamie sont enfin libérés de leurs vacances sportives.

Notre étape fait 42 km, de Coulanges-la-Vineuse à Crain (à coté de Coulanges-sur-Yonne).

La journée est tranquille, le déjeuner sera l'occasion d'une longue pause dans un joli coin, Mailly-le-Château, devant les rochers du Saussois. Nous pique-niquons au bord de l'Yonne; malgré un sol très vaseux, cela fait du bien de faire trempette et de se rafraîchir.

Dans l'après-midi, nous arrivons à notre gîte de randonneurs, avec les 3 chambres réservées pour nous; chouette, nous évitons le dortoir, une fois de plus. Le gîte est très rustique, mais nous marchons 2 km le long de l'Yonne pour manger dans un petit snack et de nouveau nous baigner.

www

Posté par lylloo à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]